Wednesday, August 9, 2017

Colouring with our Highness


We are "on vacation" in the Netherlands at my aunt's farm to give her a hand.
I grew up in big cities: close to convenience stores, plenty restaurants for night out, physicians and pharmacy at walking distance from home, playground, bookshops, movie theatres and subways to navigate easily through the city. As I  grew up and turned a mother, I couldn't stand city nuisance anymore. The traffic, the noise, the proximity of people are the major causes for us to move away from the city.

I really enjoyed our stay on my aunt's farm : kms of green grass, huge house farm (with plenty of old time treasures and other stuff piled up through the years to sort), ... Between the sorting, the cleaning and the cooking, our Highness and I manage to spend some time colouring (her favorite of all).

Thursday, April 20, 2017

When watercolour paint meets a straw

The dad's B-day is coming soon. We're preparing a basket full of nifty-crafty goodies. Here's the 1st present we like to share.

Wednesday, April 12, 2017

Rolling in the deep

We went for a walk to the park. The kiddies had a blast rolling in the grass. As they were playing in the sandbox, our Highness found a four leaf clover. She was so excited, it just made her day.

Tuesday, October 4, 2016

Where is it ?

The apartment is a mess! The house purge is getting over the empty space (which is kinda ironic). My decluttering process is cluttering my house. After analyzing deeply the missteps, here are the words of wisdom to harness the chaos: 
  • Realistic plan 
Start with 30 minutes to sort and then increase time to trash/keep/donate + set also a time limit in order to ensure a pace to the progress. Don't bite off more than you can chew!
Striving for perfection is a mindset that can be changed. In the decluttering process, progress is what matters.
  • One at a time
Work entirely a room before moving to the other. It will give a sense of accomplishment when the room is done. Otherwise, work simultaneously different room, it only frustrates you because you will not see the work is getting done.
  • No purchase 
Resist the temptation to buy "stuff" as an encouragement or as a reward. Or convince yourself that buying containers will get everything sorted much faster. 
  • Repeat 
Once you've organized the room, work out a plan for keeping the declutter out. 


Also, I don't find my "crocs" anymore. 

Sunday, October 2, 2016

L'impolitesse, quand tu nous tiens!!!

Je me suis laissée prendre par la surconsommation, acheter pour l'envie, le plaisir voire même la jalousie. Souffrirais-je d'oniomanie? ... (grand soupir). L'appart est sur le point d'exploser, tout est entassé dans des boites inventarisées et libellées, de choses reçues, des choses jolies mais inutiles (exemple: une règle en forme d'hamburger, des gommes en forme de fruits, etc.) La relation avec mes choses est telle que quand je pars en vacances, je me fais des scénarios catastrophes : et si l'appart était en feu, et si on se faisait cambrioler, et si, et si... A l'anxiété, s'accompagne une forme de dépression, je me sens triste loin de mes choses. C'est de la folie! La consommation de choses est entrain de me consommer. 


Le grand projet de cette année académique 2016-2017 est de purger la maison du surplus, de vivre plus heureuse avec moins de choses et d'avoir plus de temps pour bricoler/lire. 
J'ai mis la maison sens dessus dessous, trié/jeté/offert et mis sur Leboncoin. Mon expérience jusqu'à présent est du plus grand intérêt sociologique. Je vous explique les deux points les plus importants et pour lesquels je pousse un grand cri de rage !!!


  1. Le langage 

La grammaire et l'orthographe passent entre les mailles du correcteur du traitement de texte. Le langage "texto" se faufile parfois dans certains emails. Je pardonne les fautes de frappes et les anglicismes. 
Un point qui me titille l'oreille mais pour lequel mes poils ne se dressent pas pour autant car moi meme, j'en fais. 

     2.  La politesse 

Je suis fortement choquée par le langage direct de certaines personnes. Le "bonjour", "merci", "au revoir" ne font pas partie de leur dictionnaire.
Un choix de mots et de ton condescendants sont des plus grossiers. 
Exemple: "dite moi quand je peut venir ,je regarderai si je n'ai pas de rendez vous". 
Exemple: Très marrant ! Mais sérieusement vous vendez des habits à 15eu, arrêtez de croire que vous vendez un iPhone à 150euros ! J'ai jamais vu autant de cinéma pour des habits de nouveau né franchement ! 
Alors que je proposai à cette personne de se rencontrer sur Paris car elle ne pouvait pas venir à mon domicile. Ensuite, je lui ai proposé de lui réserver les objets proposés à la vente si elle pouvait venir sur Paris plus tard [un autre weekend, prochaines vacances scolaires]. Vanité ou mégalomanie, je n'arrive pas à me décider.
Exemple: le rendez-vous est fixé. La personne me retéléphone pour déplacer le rendez-vous. Ensuite, elle ne se présente pas, elle me retexte le lendemain (sans s'excuser) et me fixe un rendez-vous dans les heures qui suivent. Bien sur, je n'ai pas pu me rendre au rendez-vous (oublié le portable au boulot et je n'ai que vu les messages le lendemain).

Jusqu'ici, j'ai ressenti que frustration et tristesse face à l'agressivité verbale et la légèreté de l'engagement des gens.